La créativité à l'aide du mécanisme des vitesses

L’obturateur est un mécanisme qui a deux fonctions. L’une d’elles, bien connue et sûrement maîtrisée, est d’ajuster le temps d’exposition pour contrôler l’entrée de la lumière et ainsi obtenir une bonne exposition.
Mais, ce mécanisme cache aussi une formidable capacité créative: l’impact sur la perception du mouvement. On connaît bien le flou optique, mais il y a aussi le flou de bougé qui ouvre une porte vers une créativité presque sans limite. Du figé au filé en passant par tous les effets créés par une vitesse lente. Dans cet atelier, vous comprendrez toutes les nuances de ces techniques et vous pratiquerez les effets de mouvement en photographie.
Cet atelier peut être divisé en trois parties; trois heures et demie consacré à une présentation théorique documentant les techniques des effets de vitesses, une demi-heure de retour technique et réponses aux questions (un document PDF vous suggérant une pratique simple vous sera remis) et deux heures de retour sur les exercices et des commentaires sur les photos réalisées. Plusieurs travaux audacieux seront proposés par le formateur pour votre plus grand plaisir.
personnes brouillées se mêlaient

Sujets traités : 

- L‘aspect technique des vitesses d’obturation

- La plage des vitesses de Bulb au 1/8000s

- L’obturateur électronique pour aller jusqu’à 1/32000s

- Comment éviter le bougé à main levée

- Figer un sujet en mouvement

- Obtenir un sujet bougé dans un environnement statique

- Obtenir un sujet net avec un arrière-plan bougé

- Le bougé et le figé sur la même photo

- Une vitesse lente pour produire des lignes de lumière

- Les filtres de densité neutre pour une vitesse lente

- Le light painting